Les associations qui luttent contre les formes de pauvreté

25 avril 2019

Edito

Aujourd’hui, l’Europe fait face à une vague de pauvreté depuis plusieurs années. En 2011, près du quart de la population de l'Union européenne, soit près de 120 millions de personnes, était menacé de pauvreté ou d'exclusion sociale.

Elle touche une partie de la population sur plusieurs seuils de pauvreté, comme par exemple le manque alimentaire, l’accès à l’eau potable, ou encore l’accès à des logements.

Pour contrecarrer ce problème plusieurs associations font alors face comme les restos du cœur en 1985 qui ont pour but de lutter contre la pauvreté alimentaire.

 Il y a également le Secours Populaire qui est une association intervenant dans la lutte de la pauvreté en proposant des actions du type aide alimentaire mais aussi des aides pour trouver des logements ou encore un travail.

Le Secours populaire travaille en partenariat avec des associations qui partagent les mêmes valeurs, la même démarche, et avec lesquels il se mobilise pour faire reculer la pauvreté et la précarité en Europe. L’objectif est de mutualiser nos efforts et de s’efforcer à trouver des moyens communs pour lutter contre la pauvreté et construire une Europe solidaire.

Et il y a encore beaucoup d’autres associations qui ont pour but de subvenir aux besoins des personnes les plus démunies.

Posté par BTSGPN2018 à 10:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Project Abroad

Qui sommes nous ?

Projects Abroad est une entreprise sociale internationale spécialisée dans l'organisation de missions de volontariat et stages à l'étranger. Depuis 25 ans, ce sont près de 8 000 volontaires venus des quatre coins du monde qui s'engagent chaque année à nos côtés sur des projets variés correspondant à notre modèle de volontariat. Toutes nos missions ont une vocation sociale ou environnementale et s'inscrivent au sein d'actions de solidarité internationale. En fonction de votre profil et de vos intérêts, vous pouvez vous investir dans les domaines tels que l'aide à l'enfance, l'enseignement, l'écovolontariat, la construction, la santé, le journalisme ou encore les droits de l'Homme. Pour découvrir tous les projets disponibles, vous pouvez consulter notre rubrique missions et stages.

Nous intervenons dans 25 pays à travers le monde, répartis sur les 5 continents. Tous nos projets sont élaborés en réponse aux besoins sociaux et environnementaux repérés sur place, en collaboration directe avec les communautés locales. Nous agissons en partenariat avec de nombreuses structures professionnelles (associations, ONG, collectivités locales, parc nationaux) et finançons également de nombreux projets dans leur intégralité. Dans chacun de nos pays d'action, nous travaillons avec des équipes Projects Abroad, composées de professionnels locaux et internationaux spécialistes de leur domaine. Ces membres permanents nous permettent un suivi quotidien des projets et un accompagnement des volontaires sur le terrain, tout au long de leur mission. 

Résultat de recherche d'images pour "project abroad"

Le travail des volontaires s'inscrit dans des objectifs sur long terme, en lien avec notre plan d'action pour nos missions hummanitaires. Vous suivez donc les objectifs du plan d'action de votre mission, notamment apporter un soutien émotionnel et développer des activités éducatives de groupe.

Travailler dans les crèches et les écoles maternelles

Les crèches et écoles maternelles accueillent des enfants défavorisés âgés de 2 à 6 ans. Nos volontaires y sont sollicités pour les tâches pratiques quotidiennes, mais aussi pour l’éveil et l’éducation des enfants. Voici quelques exemples d’activités dans lesquelles vous pouvez vous impliquer :

  • Enseigner les règles de vie fondamentales, comme l’hygiène, la discipline, etc.
  • S'occuper des enfants en bas âge ( leur donner à manger, les aider à se préparer le matin)
  • Apprendre l’alphabet et apprendre à compter aux tout-petits
  • Enseigner la lecture, l'écriture et l'arithmétique aux plus grands
  • Apprendre des chansons
  • Organiser des jeux et des activités sportives

zoomAide à l'enfance Costa Rica

C’est l'occasion rêvée de faire bon usage de toutes les connaissances que vous possédez. Les suggestions pour différents jeux et activités seront toujours bien accueillies. Alors, si vous avez un talent artistique ou musical, pourquoi ne pas vous en servir ? Le personnel écoutera avec attention toutes vos idées et les patients handicapés ou trisomiques accueilleront avec joie ces nouvelles animations.

 

Posté par BTSGPN2018 à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Médecins sans frontières (MSF)

Qu'est-ce que MSF?

Médecins Sans Frontières est une association médicale humanitaire internationale, créée en 1971 à Paris par des médecins et des journalistes.

Depuis plus de quarante ans, Médecins Sans Frontières apporte une assistance médicale à des populations dont la vie ou la santé sont menacées, en France ou à l’étranger : principalement en cas de conflits armés, mais aussi d'épidémies, de pandémies, de catastrophes naturelles ou encore d'exclusion des soins.

La médecine en contexte précaire est au cœur de l’activité de Médecins Sans Frontières, qui peut mettre en œuvre un large éventail de soins : consultations, hospitalisations, interventions chirurgicales, soins psychologiques, soins médico-nutritionnels etc. MSF peut aussi apporter des secours matériels et sanitaires pour améliorer les conditions de vie de personnes affectées par une crise.  

Réunies autour d’une même charte, les équipes de MSF rassemblent des professionnels de la santé, de la logistique ou de l'administration, de dizaines de nationalités différentes, expatriés ou employés localement. Après une évaluation des besoins des populations, elles apportent leurs secours dans le respect de l’éthique médicale et des principes de l’action humanitaire.

L’impartialité est le fondement de la mission de Médecins Sans Frontières. Elle distribue ses secours sans discrimination en portant la priorité vers les personnes les plus immédiatement en danger.

À partir de ses activités et de la réalité observée sur le terrain, MSF rend compte de ses interventions. Elle communique publiquement pour témoigner du sort des populations auprès desquelles elle intervient, et pour informer sur l'ampleur, l'efficacité ou les objectifs des secours engagés.

Médecins Sans Frontières agit dans un esprit de neutralité et ne prend pas parti en cas de conflit armé. Elle peut toutefois être amenée à dénoncer et critiquer publiquement les entraves à son assistance humanitaire et les manquements aux conventions internationales.
La garantie de l’autonomie et de l'indépendance de l'association s'enracinent dans son financement, assuré par la générosité de ses donateurs privés. En France, en 2016, 97,7 % des ressources de MSF étaient d'origine privée.

Pour mener à bien ses activités, MSF a développé des structures indispensables à la pratique d’une action humanitaire indépendante et de qualité : elles sont dédiées à l'approvisionnement de ses missions, à la réflexion critique sur les pratiques de terrain ou à l’accès à des médicaments adaptés.

Médecins Sans Frontières est présente dans près de 60 pays dans le monde, avec plus de 90 opérations d’assistance médicale. Elle emploie plus de 38 000 personnes chaque année.

Résultat de recherche d'images pour "médecin sans frontière"

Entre 2015 et 2018, Médecins Sans Frontières a mené des opérations de recherche et de sauvetage en Méditerranée.

Les équipes de Médecins Sans Frontières ont notamment travaillé à bord de l’Aquarius pour offrir une assistance médicale aux personnes recueillies en mer.

Notre intervention

Médecins Sans Frontières a mené des opérations de recherche et de sauvetage en partenariat avec SOS MEDITERRANEE, à bord de l’Aquarius.

Les équipes de Médecins Sans Frontières commencent à porter assistance aux personnes en détresse en Méditerranée à bord des bateaux Argos, Dignity et Phoenix en 2015. En 2018, ces opérations continuent à bord du seul Aquarius, en partenariat avec l’association SOS MEDITERRANEE, et ce jusqu'à l'arrêt forcé de ces opérations en décembre 2018.

L’Aquarius comptait trois différentes équipes à son bord : celle de navigation et de maintenance du bateau, une équipe de sauvetage de SOS MEDITERRANEE, et les équipes médicales de Médecins Sans Frontières. Elles offraient des soins de santé primaire, maternelle et une prise en charge des urgences avec des évacuations médicales pour les cas les plus graves.

Tous les navires avec lesquels MSF a effectué du sauvetage en mer travaillaient en étroite collaboration avec le centre de coordination du sauvetage en mer italien et dans le cadre des normes internationales en la matière.

Résultat de recherche d'images pour "médecin sans frontière migrants"

Image de l'association médecins sans frontière qui apportent de l'aide aux migrants.

Résultat de recherche d'images pour "sos mediterranée"

Posté par BTSGPN2018 à 10:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2019

UNICEF

La force de l’UNICEF : être présent dans le monde entier de manière pérenne, afin d’accompagner sur le long terme les pays à se développer dans l’intérêt de tous les enfants, tout en se tenant prêt à intervenir en cas d’urgence. Pour atteindre chaque enfant, partout, tout le temps !

L’UNICEF, premier défenseur de la cause des enfants dans le monde, est présent dans plus de 190 pays et territoires. Son objectif : assurer à chaque enfant et adolescent (de 0 à 18 ans) santé, protection et éducation, et ce où qu’il soit, même dans les endroits les plus reculés – nos vaccins voyagent parfois à bicyclette, en pirogue, ou à dos d’âne !

Sur le terrain…

Plus de 85% des postes de notre organisation sont localisés sur le terrain, où chaque bureau de pays s'acquitte de la mission de l'UNICEF à travers un programme de coopération spécifique, mis au point avec le gouvernement en place.

Dans tous ces pays, l’UNICEF déploie ses interventions dans 7 grands domaines d'action : santé, VIH/sida, eau/hygiène/assainissement, nutrition, éducation/égalité, protection, et inclusion sociale.

Et, à chaque fois que cela est nécessaire, notre organisation répond aux crises en déployant d'importants programmes d'urgence, comme par exemple lors de crises alimentaires et nutritionnelles au Sahel et dans la Corne de l’Afrique, de conflits au Moyen-Orient ou République Centrafricaine, de typhons ou cyclones en Asie et dans le Pacifique, de séismes comme en 2010 à Haïti ou en 2015 au Népal…

C’est à New York qu’est situé le siège de notre organisation et qu’est élaborée la politique mondiale en faveur des enfants.L’UNICEF détient également un centre logistique de 25 000 m2 à Copenhague (Danemark) pour l’approvisionnement des programmes de terrain, et le Centre de recherches Innocenti à Florence (Italie).

Dans les pays industrialisés, les problématiques ne sont pas les mêmes que sur le terrain, pour autant la présence de l’UNICEF n’y est pas moins indispensable : 36 Comités nationaux (dont l'UNICEF France) y représentent l’organisation, défendent et promeuvent les droits de l’enfant, accompagnent ou interpellent les pouvoirs publics pour une meilleure application de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant, recueillent des fonds (un tiers des ressources de l’UNICEF !), forgent des partenariats clés avec des entreprises et mobilisent la société civile…
Vu sur: https://www.unicef.fr/article/les-pays-d-intervention-de-l-unicef

 

Résultat de recherche d'images pour "unicef"

Posté par BTSGPN2018 à 23:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pauvreté liée à une catastrophe naturelle

Catastrophes naturelles, un nouvel allié pour la pauvreté?

Actuellement certains pays qui sont en voie de développement sont déjà touchés par une pauvreté qui est relativement présente dans le pays. Lorsque ces pays qui se situent dans des régions dites à "risques" c'est-à-dire que le pays est sensible à des ouragans, des tsunamis, ou encore des séismes...

En 2010, Haïti est frappé par un séisme de magnitude 7,3 le12 janvier 2010 à 16h53 heure locale. Son épicentre est situé approximativement à 25,3 km de Port-au-Prince, la capitale. Une douzaine de secousses secondaires de magnitude s’étalant entre 5,02 et 5,95 ont été enregistrées dans les heures qui ont suivi. L'intensité de ce séisme a été d'environ X à l'épicentre.

Le premier tremblement de terre a causé de nombreuses victimes, morts, blessé, amputés et des milliers de personnes victimes de troubles psychologique. Le 9 février 2010, le bilan s'élève à plus de 280 000 morts, 300 000 blessés et 1,3 millions de sans-abris. Les structures et l’organisation de l’État haïtien ont souffert de la catastrophe ; au bout de trois jours, l’état d'urgence a été déclaré sur l’ensemble du pays pour un mois. De très nombreux bâtiments ont également été détruits, dont le palais national et la cathédrale Notre-Dame de Port-au-Prince.

Pour venir en aide aux victimes de ce tremblement de terre, Le SPF (Secours Populaire Français) qui est une association française à but non lucratif créée en 1945 intervient le plus rapidemment possible sur le pays. Des missions du Secours populaire se sont rendues sur place et ont assuré des abris, une aide alimentaire, médicale et des produits de première nécessité à près de 79 000 sinistrés. Mais au-delà de l’urgence des premiers mois, c’est toujours sur le long terme que le SPF envisage ses actions. Des projets de reconstruction d’écoles, des programmes de santé et d’accès à l’eau, des activités génératrices de revenus ont été mis en place, malgré un contexte qui reste extrêmement sensible, notamment avec les épidémies de choléra et les tempêtes. La catastrophe a été d’une telle ampleur que, même quatre ans après, les besoins restent immenses. Le SPF poursuit donc sa solidarité avec les victimes et continue de travailler avec ses partenaires haïtiens pour répondre aux besoins des populations sinistrées, dans le respect de leur dignité. A ce jour, près de 78 000 personnes ont bénéficié des programmes de réhabilitation et de développement du Secours populaire a Haïti.

Résultat de recherche d'images pour "tsunami haiti"

Sur cette image on ne peut que constater l'ampleur des dégâts causés par le séisme.

Résultat de recherche d'images pour "secours populaire haïti"Résultat de recherche d'images pour "secours populaire"

Les bénévoles du SPF qui ont participés à la reconstruction des établissements scolaires, ainsi qu'à la re-scolarisation des éléves.

Posté par BTSGPN2018 à 18:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]


interview sur les Resto du Coeur

Interview sur les Restos du cœur

 

 

Pouvez-vous présentez ?

Bonjour, je m’appelle Sylvie et je suis salarié au Resto du Cœur et cuisinière.

Pourquoi donnez-vous votre temps libre pour l’association ?

Je trouve que c’est important de pouvoir rendre services aux personnes qui n’ont pas accès à la nourriture et on a un sentiment de se sentir utile.

Combien de repas faites-vous par jour ?

Alors en moyenne on fait entre 80 et 100 repars par jours mais cela peut nous arriver de faire plus de repas pendant la période hivernale où les gens qui vivent dehors ont besoin de plus s’alimenter pour mieux combattre le froid.

D’où proviennent les denrées alimentaires que vous redistribuez par la suite ?

On effectue des ramasses auprès des supermarchés tel que Super U ou encore Inter Marché, et tous les matins un bénévole se rend sur place avec un camion pour pouvoir récupérer les invendus des grandes surfaces qui sont gardés pour que l’on puisse les récupérer.

Au niveau des repas vous variez souvent la nourriture ou c’est souvent redondant ?

Tout dépend des ramasse que l’on effectue et des aliments qui nous sont donnés mais pour les repas on essaye de varier au maximum pour justement avoir une alimentation équilibrée qui va permettre aux personnes de pouvoir être alimentée de façon correcte.

Combien de personnes nourrissez-vous par an ?

En 2018 on a distribués plus de 35 000 repas ce qui permet de nourrir environ 10 000 personnes.

Posté par BTSGPN2018 à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2019

Accès à l'eau potable

Aujourd'hui, 11 % de la population mondiale, soit 844 millions d’individus, n’a pas accès à l’eau potable en 2015 selon le rapport 2017 sur les progrès en matière d'assainissement et d'alimentation en eau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Unicef. De réels progrès ont été réalisés dans les dernières décennies : par rapport à 2000, le nombre de personnes ayant accès à l’eau potable est passé de 5 à 6,5 milliards. L’eau potable est, avec l’alimentation et le logement, un pilier essentiel de la qualité de vie. D’abord pour une question d’hygiène : l’eau souillée est l’un des vecteurs majeurs des maladies qui font le plus de morts sur la planète, notamment les diarrhées. Ensuite, parce qu’on ne peut vivre sans eau potable : ceux qui n’y ont pas accès sur place sont forcés de consacrer une grande part de leur temps et de leur énergie à s’approvisionner, en se déplaçant vers des sources aléatoires et dont la qualité est mal contrôlée. L’OMS considère que l’on a accès à l’eau s’il faut se déplacer à moins de trente minutes aller-retour, ce qui est déjà considérable.

 

Capture

 

Malgré le fait que l’accès à l’eau potable et à l’assainissement soit reconnu comme un Droit de l’homme depuis 2010, près de 3,5 milliards d’êtres humains n’ont encore aujourd’hui d’autre choix que de boire une eau dangereuse pour leur santé. 2,4 milliards ne disposent toujours pas de latrine, soit 40% de la population mondiale. Résultat, 2,6 millions de personnes meurent chaque année de maladies liées à l’eau, ce qui fait de l’eau insalubre une des premières causes de mortalité au monde. Les acteurs humanitaires que nous sommes menons contre ce fléau un combat quotidien, sur le terrain, mais aussi en luttant auprès des instances nationales et internationales pour faire entendre la voix de celles et ceux à qui nous venons en aide chaque jour.

Résultat de recherche d'images pour "pauvreté accès a l'eau"

Présente depuis 1980 sur le terrain des crises humanitaires les plus sévères, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a fait de la lutte contre les maladies liées à l'eau, son combat majeur.  Un choix motivé par un triple constat : celui de l’enjeu vital de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement (EHA) dans les situations de crise, celui de la mortalité dramatique induite par les maladies hydriques, celui enfin lié au fait que personne ne s’exprimait il y a encore 10 ans sur l’urgence de lutter contre cette cause majeure de mortalité.

Reconnue pour son expertise et son savoir-faire en matière d’accès à l'eau, à l'hygiène et à l'assainissement, SOLIDARITÉS INTERNATIONAL a permis depuis 35 ans à des millions de personnes à travers le monde d’avoir un accès facilité à cette ressource indispensable à travers des solutions dignes  et adaptées à la réalité locale.

Résultat de recherche d'images pour "solidarité internationale"

Posté par BTSGPN2018 à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2019

Pauvreté monétaire

Un individu (ou un ménage) est considéré comme pauvre lorsqu'il vit dans un ménage dont le niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté. L'Insee, comme Eurostat et les autres pays européens, mesure la pauvreté monétaire de manière relative alors que d'autres pays (comme les États-Unis ou le Canada) ont une approche absolue.

Dans l'approche en termes relatifs, le seuil de pauvreté est déterminé par rapport à la distribution des niveaux de vie de l'ensemble de la population. Eurostat et les pays européens utilisent en général un seuil à 60 % de la médiane des niveaux de vie. La France privilégie également ce seuil, mais publie des taux de pauvreté selon d'autres seuils (40 %, 50  % ou 70 %), conformément aux recommandations du rapport du Cnis sur la mesure des inégalités.

 

Le 6 février 2018, l’Insee a publié une étude analysant l’espérance de vie des hommes et des femmes en fonction de leur niveau de vie, la première du genre en France.

Il en ressort que, en moyenne, plus le niveau de vie d’une personne est faible, plus son espérance de vie est basse. Ainsi, parmi les 5 % les plus pauvres, l’espérance de vie à la naissance des hommes est de 71,7 ans, contre 84,4 ans parmi les 5 % les plus aisés, soit 13 ans d’écart. Chez les femmes, cet écart est plus faible : 8 ans séparent les plus pauvres des plus aisées.

 

Posté par BTSGPN2018 à 09:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 avril 2019

La difficulté d'accès aux soins

Le rapport de l’Académie nationale de médecine intitulé « Précarité, pauvreté et santé » insiste sur le fait que les personnes précaires et pauvres présentent des caractéristiques spécifiques et qu’elles méritent, au-delà des dispositifs socio sanitaires de droit commun et de l’important budget qui leur est consacré, de bénéficier d’une attention adaptée du point de vue médical et préventif.

Ce propos est motivé par un constat préoccupant : ces populations connaissent dernièrement une dégradation de leur situation en termes de santé, alors que la tendance à l’échelle nationale est à la hausse. Les politiques engagées ne répondent donc pas assez efficacement, ni de façon suffisamment structurée, aux problématiques spécifiques de ces populations pour lesquelles la santé, rapportée à l’ensemble des pressions et contraintes du quotidien, devient de plus en plus une préoccupation secondaire.

Les recommandations de l’Académie en termes de droit et d’accès à la santé portent, outre l’intégration des spécificités des populations concernées, sur la mise en place de mesures appropriées intéressant la synchronisation et la coordination des actions existantes et le recours à des technologies facilitatrices.

 

Pour contrer ce phénomène, l’association du Secours Populaire Français accueille des personnes qui sont malade et qui n’on pas les moyens de se procurer les soins. Pour pouvoir apporter un maximum de besoins aux personnes souffrante de ce type de pauvreté, le SPF forme certains de ces bénévoles pour apporter les premiers soins basiques (Prise de sang, identification de maladies virales…), les patients atteints de maladies de plus grandes importances ou des infections dû à un virus sont prise en charge et occultées par des médecins diplômés qui sont en partenariat avec l’association. Bien évidemment les soins apportés à ces personnes sont gratuits.

Posté par BTSGPN2018 à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2019

Action contre la faim

 

Résultat de recherche d'images pour "action contre la faim"

 

Action contre la faim est une association parmis tant d'autres qui à pour but d'aider les personnes en difficultés, c'est-à-dire les personnes qui subissent toutes formes de pauvreté. Action contre la faim est une association qui agit dans les pays sous développés ou dans les pays en voie de développement. Leur principal rayon d'action se trouve sur le continent africain mais ils sont également présent en moindre quantité sur les continents suivants: L'Amérique du Sud et de l'Asie.

 

Le pays observe également une forte croissance démographique couplée à des indicateurs de santé maternelle et infantile qui, malgré une amélioration ces dernières années, restent insuffisants. La sous-nutrition demeure endémique avec un taux de malnutrition aiguë de 8,6 % en 2017 contre 11,3 % en 2009. Les pluies précoces de 2017 laissent présager, pour 2018, une forte vulnérabilité alimentaire. 2 631 631 personnes sont en insécurité alimentaire.

En 2017, nos équipes de terrain ont mis en place neuf projets dont trois de recherche. Nous nous sommes attachés à atténuer les conséquences de l’insécurité nutritionnelle en renforçant les systèmes de santé. Pour endiguer l’affaiblissement des populations, nos équipes ont dynamisé les activités génératrices de revenus, diversifié les moyens d’existence, mené des projets de relance économique, et mis en place des programmes d’accès à l’eau potable et à la nourriture. Afin de protéger les populations rurales, nous avons organisé des activités de préparation aux catastrophes et d’adaptation au changement climatique.

Résultat de recherche d'images pour "burkina faso action contre la faim"

Cette image illustre une aide alimentaire qui est apportée par l'association Action contre la faim au Burkina Faso. Sur la photo ci-dessu, ce sont des bénévoles qui apportent leur aide pour aider les pupulations rurales qui manquent cruellement de besoins (sanitaires comme alimantaire).

Résultat de recherche d'images pour "burkina faso drapeau"

 

Posté par BTSGPN2018 à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]